Department of Music

Music Department Home
Page

Sémiotique et éthique
Paris, April 2005

Chers professeurs, chers collègues, chers amis,

Vous trouverez ci-dessous le programme de la journée d'étude "Sémiotique
et éthique", organisée par le Groupe trans- (recherche en trans-sémiotique
des arts) le samedi 16 avril à la Sorbonne.

Bien cordialement,

Mathilde Vallespir,
pour le groupe trans-, recherche en transsémiotique des arts.
 
Journée d'étude "Sémiotique et éthique" Samedi 16 avril, Paris IV- Sorbonne, Salle des Actes 9h45 Olivier Soutet (Paris IV)
Présentation de la journée   10h Georges Molinié (Paris IV) Ethique et signification. 10h30 Marie-Albane Rioux-Watine (Paris IV) Comment c'est, ou l'éthique du « réel » dans le texte contemporain : les exemples de C. Simon et F. Bon. 11h Discussion 11h30 Gérard Dessons (Paris VIII) La manière ou le sujet de l'art. 12h Pierre Letessier (Paris VII) Ethique et théâtralité chez Térence. 12h30 Discussion 14h30 Mathilde Vallespir (Université de Bourgogne) Le devenir-animal de l'interprète. 15h Jacques Fontanille (Université de Limoges, IUF) Ethos, pathos et persuasion. Le corps dans l'argumentation : le cas du témoignage. 15h30 Discussion 16h Lia Kurts (Paris IV) La « gravité », ou le poids du sens : penser la justesse du discours théorique à propos de l'événement artistique. 16h30 Fabien Lévy, compositeur : Notre notation musicale est-elle une surdité au monde ? 17h Discussion ************************************************** Depuis au moins deux décennies, certaines conditions se sont trouvé réunies pour amorcer un renouveau de la pensée de l'éthique, repérable dans différentes disciplines : philosophie (Levinas, Adorno, Habermas), mais aussi théorie littéraire (Barthes), herméneutique (Ricoeur), sémiotique (études peirciennes et greimassiennes), nouvelle rhétorique - pour ne citer que quelques directions. La notion en tire une certaine labilité, oscillant entre théorie de l'action (connaissance de la conduite droite) et théorie du sujet (imputation morale de la responsabilité). La journée d'étude tentera d'explorer les rapports spécifiques de l'éthique à la sémiotique - et en particulier à la sémiotique des arts : comment des valeurs et/ou une position du sujet trouvent-elles leur place dans un système de représentation et dans la discipline chargée d'en rendre compte ? La question peut se révéler féconde à différents niveaux : ·         au niveau de la représentation, d'un point de vue thématique et formel : quelles sont les valeurs véhiculées par le texte et par quelles stratégies le sont-elles ? Ces questions mêmes ont-elles une validité dans l'oeuvre concernée ? Selon quelles modalités se construit le sujet, personnage, énonciateur, auteur ? ·         au niveau de la création : comment penser la position éthique de l'artiste ? ·         au niveau de la processus de réception de l'oeuvre d'art : de quelle manière la composante éthique du récepteur est-elle sollicitée et comment s'articule-t-elle avec les autres composantes mises en jeu dans l'expérience d'art (pathétique, pulsionnelle, rationnelle ...) ? Plus largement, à qui arrive l'expérience esthétique ? ·        enfin, au niveau de la théorisation elle-même de l'effet d'art : une fidélité du discours théorique à l'expérience esthétique est-elle possible ? Quel peut être le rapport entre l'expérience du sens devant l'oeuvre d'art et l'expérience du sens dans le discours qui en rend compte ? Contacts : kurts.lia@parisfree.com mathildevallespir@club-internet.fr marie.watine@parisfree.com Back to Index of Conferences Back to Index of Past Conferences, 2005